mardi 3 juin 2008

ALASKA 2008 ... le tour des VI

Alaska, 49ième état des États-Unis rentré dans l'union en 1959 ... veut dire "grande terre" en inuit ! Un territoire trois fois plus grand que la France que nous avons sillonné par toutes les routes avec un peu plus de 2000 miles au compteur.

De Anchorage à Homer, de Homer à Seward, de Seward à Whithier, de Whithier à St Ellias, de St Ellias à Fairbanks, de Fairbanks au cercle polaire, du cercle polaire au parc du Denali et du Denali à Anchorage, la boucle a été bouclée ! Et le sentiment de ne pas avoir pu tout découvrir ... car l'Alaska se visite aussi par les airs (hydravions et autres petits engins) pour aller dans le Bush, par la mer (croisière dans les fjords) et aussi par voie ferroviaire ... tain tain TAIN nain ... le transport ferroviaire a été développé au XIXe siècle pour acheminer les aventuriers en quête d'or ... tain tain TAIN nain ... Et Sylvain pourra vous dire ô combien les trains sont beaux revêtus de leurs couleurs bleue et jaune et équipés de toit panoramique pour apprécier les paysages somptueux d'Alaska.

Avec ses glaciers qui vêlent des icebergs, ses volcans qui sculptent des vallées lunaires, ses montagnes qui continuent de s'élever vers le ciel, l'Alaska, aux paysages en perpétuel devenir, est le contraire d'une terre ferme. Le Mont Mac Kinley culmine à 6 194 mètres : le plus haut sommet des États-Unis et d'Amérique du Nord. L'Alaska est une grande zone sismique et compte de nombreux volcans en activité.

0,4 habitant par km², on ne rencontre pas grand monde ! Nous avons donc pu tester nos limites en se plongeant Into the Wild avec un trek de 3 jours dans le parc du Denali. Des rencontres saisissantes avec un tas d'animaux (de l'ours à la baleine en passant par l'orque et l'orignal).

Un territoire grandiose où la nature domine face à l'homme ... l'homme qui a tout de même réussi à marquer son territoire en érigeant un oléoduc en zigzag pour minimiser les dégâts sismiques et en hauteur pour laisser le passage des animaux. La ligne principale du pipeline va du nord au sud sur environ 1 300 kilomètres, de Prudhoe Bay à Valdez.

Voici le best of Alaska en 100 images ...

B&Q USA Tour 2008

10 commentaires:

Anonyme a dit…

Epoustouflantes les photos! que de beaux paysages qui font rêver... mais heureusement que vous étiez rentrés quand j'ai vu ces "gentils nounours"..A quelle distance d'eux étiez-vous?
j'espère que vous n'aviez pas trop le "bourdon" à votre retour dans vos bureaux respectifs, qui devaient vous sembler bien petits.
Gros bisous
Viviane

Jean-Michel a dit…

Vu les photos. Ca me rapelle la Scandinavie, sauf qu'il y a moins d'animaux. Bon courage pour rebosser avec les bêtes à deux pattes.
JM

Anonyme a dit…

Les ours pris en photo de très prês étaient en faite dans une sorte de zoo. Quant à l'ours noir et l'ours brun pris de loin, nous les avons vu en total liberté et assez curieux de notre visite d'ailleurs.
Benjamin

Anonyme a dit…

Ouaou! trop top ces photos! Vous m'avez ramené un petit ours pour l'hiver???? Bon retour aux USa et merci de nous faire rêver!
Céline dite la DESPORTES

Maxou a dit…

Çe confirme ce que vous aviez écrit sur la carte postale....super écoeurant ces paysages là là !


Un endroit de plus à mettre au menu pour les voyages à venir...

L'équipement a tenu le coup...Le matelas était confo ?

Anonyme a dit…

Cela devait être tantant de carresser ces gros Nounours, Comme
l'humain doit se sentir tout petit dans cette immensité sauvage ou du moins encore sauvage !
C'est super des voyages comme ca.
Gros bisous
Mamy et Nadine et Jacky

julie a dit…

je venais de me dire que je regarderai vos photos après mon tour de vélo mais...
au regard des premières, je n'ai pas pu résister, je suis allée jusqu'au bout, c'est pour dire!!!

quel dépaysement! nous avons tout de même de sacrés paysages sur notre bonne vieille Terre; de vrais coins de paradis!

superbes photos, chapeau!, ça donne envie...
certaines prises sur les lunettes me rappellent quelqu'un!

Pas trop lourd tout cet attirail sur le dos?

souvenirs qui resteront, à tout jamais, graver dans une vie!

julie j

Loïc Violette a dit…

So wild !

Des paysages rares, un beau bout de terre à découvrir, tes photos sont de plus en plus belles, très beau photo-reportage...

Bon sinon la question que tous le monde se pose : "Sylvain a-t-il été raisonnable ?"
Vu la densité de l'Alaska, les magasins ne devaient pas trop vous attirer.

@+ les road-tripper

See u near Cancun !

Anonyme a dit…

bonjour les globes
j'ai enfin pu visionner vos photos... c'est du top... un paysage magnifique et des animaux en liberté dans leur vraie nature aide de vous faire rêver que cette planète n'est pas tout à fait perdue.
je vous embrasse tous les deux
a bientot
chantal la toulousaine

Maxou a dit…

euh...mais qu'est-ce qui pâââsse lâ...le blog est aux oubliettes...hum hum hum...
Des photos, des photos, des photos!